Réponses des variétés interspécifiques du riz de plateau aux applications de phosphate en zone de forêt au Nigeria uri icon

abstract

  • Pour améliorer la production du riz sur les sols acides en zone de forêt humide de l’Afrique de l’Ouest et approfondir la connaissance de la nutrition en phosphore (P) des variétés interspécifiques du riz de plateau, le potentiel de production de certaines variétés a été évalué à l’application du phosphate sur un hyperdystric ferralsol à Ikwo au Nigeria. Cinq variétés de riz dont un sativa (V1 = WAB 56 - 104) et quatre interspécifiques (V2 = WAB450-1-B-P-38-HB, V3 = WAB450-11-1-P-40-HB, V4 = WAB450-11-1-P-P-40-1-H et V5 = WAB450-24-3-2-P-18-HB) ont été semées dans un dispositif de blocs complets randomisés à trois répétitions. Le phosphore a été appliqué annuellement à 50, 100 et 150 kg P ha-1 sous forme de triple super phosphate-TSP durant trois ans, ou en application unique du phosphate naturel du Mali (Ma) aux doses proportionnelles (150, 300 et 450 kg P ha-1) à la première année de l’étude. Les rendements en grain (1,6-3,7 t ha-1), les efficacités agronomiques (2-40 kg kg-1) et les efficiences agronomiques relatives (5-53 %) ont révélé des différences significatives (P <0,05) entre les interspécifiques selon leurs besoins en P et la meilleure productivité de certains (V3 et V4) d’entre eux sur sol acide par rapport à V1. L’usage combiné de ces variétés et de 30 kg P ha-1 an-1 (Ma) ou 45 kg P ha-1 an-1 (TSP) ont été recommandés pour l’obtention de hauts rendements du riz. Le maintient d’un bon équilibre des rapports des cations (Ca : Mg et K : Mg) dans le sol a été jugé nécessaire pour améliorer la réponse du riz à la fertilisation phosphatée pour une production rizicole durable sur les hyperdystric ferralsols.

publication date

  • 2009