Estimation de la fertilité potentielle des ferralsols par la couleur uri icon

abstract

  • Une méthode accessible aux paysans pour l'identification de la fertilité des sols, faciliterait l'adoption des innovations de la gestion intégrée de ceux-ci. La possibilité d'utiliser la couleur (notation Munsell) des sols a été évaluée à partir de 1 028 résultats d'analyse physico-chimiques de sols ferrallitiques échantillonnés dans 289 profils répartis de façon inégale au-dessus du 7 e degré nord de la Cô te d'Ivoire. Les variations de la teinte du sol selon la profondeur et la position le long de la toposéquence ont révélé l'existence de ses gradients vertical et latéral. La contribution relative des différents desc pteurs (argile, sable, carbone, azote total, phosphore total, potassium, magné sium et calcium) aux trois fonctions extraites à partir d'une analyse discriminante afin de distinguer les quatre groupes de sols de différentes teintes à été évaluée ainsi que des analyses de variances pour déterminer le nombre de groupes possible pour chacune des variables. Des différences entre la composition physico-chimique des sols rouges (2,5YR et 5YR) et des sols jaunes (7,5YR et 10YR) ont été identifiées notamment pour P, Mg et pour K par extension. Un gradient décroissant des indicateurs de la fertilité des sols avec le jaunissement croissant de la teinte a été mis en évidence à partir des modèles de régression. Ainsi, les sols 2,5YR et 5YR ont été jugés plus aptes à soutenir une agriculture stable et durable.

publication date

  • 2009