Risques de contraction des affections à Vibrio sp. et à Paragonimus sp. liés à la consommation des crabes et des crevettes vendus sur les marches d?Abidjan et de Dabou uri icon

abstract

  • Les fruits de mer pêchés de façon traditionnelle et vendus sur les marchés en Côte d?Ivoire ne sont soumis à aucune inspection en vue de garantir leur innocuité. Cette étude a été initiée afin d?évaluer le risque sanitaire lié à leur consommation en rapport avec la contraction de la paragonimose et des infections à Vibrio. Ainsi, une recherche de Vibrio et de métacercaires de Paragonimus a été effectuée dans les crabes des genres Callinectes et Cardiosoma et dans les crevettes des genres Penaeus et Macrobrachium prélevés sur le principal marché de Dabou et sur six principaux marchés d?Abidjan. L?identification par PCR des souches présomptives de Vibrio isolées des crustacés a montré que seuls les crabes Callinectes et les crevettes Penaeus étaient contaminés par Vibrio (7,8%). Les espèces de Vibrio identifiées sont V. cholerae non O1; non O139 (24%), V. parahaemolyticus (36%) et V. alginolyticus (40%). L?identification morphologique des métacercaires isolées des crustacés a révélé l?absence de Paragonimus mais une prévalence d?infestation des crabes Callinectes et Cardisoma de 11,8% par des métacercaires d?autres trématodes. En outre, les deux enquêtes épidémiologiques sur la paragonimose humaine réalisées dans les centres antituberculeux d?Adjamé et de Treichville et dans deux écoles primaires (Dabou), n?ont pas permis d?observer des cas de paragonimose. De plus une prévalence de 22,3% de la tuberculose pulmonaire a été trouvée chez les patients et des helminthes et protozoaires intestinaux ont été retrouvés dans leurs selles et dans celles des élèves. Ces enquêtes ont permis aussi de remarquer que les élèves et les patients consomment les crustacés dans des sauces après une cuisson suffisante. Les potentiels facteurs de risque d?infections à Vibrio liés à la consommation et aux traitements des crabes et crevettes vendus sur les principaux marchés d?Abidjan et de Dabou sont essentiellement le mode de cuisson, la contamination croisée entre les crustacés et les légumes dans le panier de la ménagère, la fréquence de consommation des crustacés, les conditions et la durée de vente des crustacés, la consommation journalière des crustacés par certains ménages, la courte durée de cuisson des crustacés et la consommation de la moitié d?un crabe plat par personne au sein de certains ménages. Une évaluation de l?exposition au risque de consommation de crustacés contaminés par Vibrio a montré grâce à une modélisation stochastique que la probabilité journalière de consommation de crustacés contaminés par Vibrio au moment de leur achat est 0, 013. (ABSTRACT IN ENGLISH) Seafood fished traditionally and sold in informal markets of Côte d?Ivoire is not inspected to ensure their safety. This study has been initiated to assess the health risk associated with their consumption related to contraction of paragonimiasis and Vibrio infection. Thus, a study by looking for Vibrio and metacercariae of Paragonimus has been performed in crabs, Callinectes and Cardiosoma genus but also in shrimps, Penaeus and Macrobrachium genus, taken from the main market of Dabou town and six major informal markets of Abidjan. The identification by PCR of Vibrio strain isolated from crustaceans showed that only the Callinectes genus of crabs and Penaeus genus of the shrimp were contaminated by Vibrio (7.8%). The Vibrio species identified are V. cholerae non-O1, non- O139 (24%), V. parahaemolyticus (36%) and V. alginolyticus (40%). The morphological identification of metacercariae isolated from crustaceans revealed absence of Paragonimus but a prevalence of infestation of crabs Callinectes and Cardisoma at 11.8% by metacercariae of other trematode. In addition, two epidemiological surveys conducted on paragonimiasis in TB centers of Adjamé and Treichville, in Abidjan and two primary schools in Dabou failed to observe cases of paragonimiasis. A prevalence of 22.3% of pulmonary tuberculosis has been found among patients of TB centers and helminths and intestinal protozoa were found in their feces and those of students. These two crosssectional surveys have also permitted to notice that students and patients consume crustaceans in sauce after proper cooking. Potential risk factors associated with Vibrio consumption and treatment of crabs and shrimp sold in markets of Abidjan and Dabou are mainly cooking process, cross-contamination of crustaceans and vegetables in food basket, frequency of consumption of crustaceans, conditions and duration of selling crustaceans, daily consumption of crustaceans by some households, short duration of cooking crustaceans and consumption of half of crab by person in some households. An assessment of exposure to consumption of crustaceans contaminated with Vibrio showed through stochastic modeling that the daily probability of consumption of contaminated crustaceans by Vibrio at the time of purchase is 0.013

publication date

  • 2013